Agenda

Actualités: conférences et stages à venir

          le 25 janvier 2018

 

Chers amis,

 

Le Conseil d’Administration de l’Association vous présente ses meilleurs vœux pour l’année 2018. Nous vous souhaitons une bonne et heureuse année, avec en premier lieu une excellente santé.

 

I - Voici d’abord un résumé de l’Assemblée Générale du 14 décembre 2017.

 

1 – Les activités, jardinage, conférences, films-débats, et stages, se sont bien déroulées. A noter une participation aux conférences inférieure à nos attentes pour les conférences. L’équilibre du budget est atteint grâce au bénévolat de la plupart des conférenciers.

 

2 – Jardin associatif  et permaculture: L’année 2017 a été marquée par un succès inattendu. La production en fruits et légumes a dépassé toutes les anticipations. La mise en place de plusieurs récupérateurs d’eau a permis une nette diminution de sa consommation. La cabane à outil est également un aménagement bienvenu.

Signalons à propos de permaculture, un exemple de réussite à Brachoua, un village marocain situé à 50 km de Rabat. Ce village est sorti de la misère en 2013 grâce à la permaculture.

  https://positivr.fr/brachoua-permaculture-maroc-developpement-durable/

 

3 – La doume : Rappelons que l’association GTV est partenaire de l’ADML63 pour le développement de la monnaie locale citoyenne. Lancée en Janvier 2015, la doume fêtera son troisième anniversaire avec une manifestation à la Salle Polyvalente du Plan d’eau à Cournon le samedi 27 janvier 2018 à partir de 14 h. Vous y êtes cordialement invités. De nombreuses animations sont prévues avec notamment :

- à 15 h une pièce de théâtre : La méthode Urbain ou comment devenir le Maitre du monde.

- à 19 h : chansons avec le chœur des Gaperons rouges

- à 21 h : bal folk.

Il y a maintenant plus de 1000 utilisateurs, plus de 270 prestataires qui acceptent la doume comme moyen de paiement, 47 comptoirs répartis dans le Département pour acheter des doumes, et plus de 120 000 doumes en circulation. Un succès notable.

Grande nouveauté : L’année 2018 va voir apparaitre la doume électronique.

Signalons, ou rappelons, que l’Association accepte les règlements en doumes.

 

4 – Nombre d’adhérents : Le nombre d’adhérents, 87 au jour de l’Assemblée Générale,est en recul par rapport à l’année 2015 (141) et à 2016 (101). Nous espérons que ce nombre sera en hausse en 2018 et nous vous invitons à renouveler votre adhésion. Nous arrivons à l’équilibre financier chaque année grâce aux cotisations notamment.

 

5 – Conseil d’Administration : Le Conseil d’Administration de l’année à venir est, sans changement, composé de sept membres: Philippe Berge, Marie-Claude Maradan, Philippe Poughon, Pascal Rollin, Elisabeth Tellier, Pascal Tellier, et Joël Déat. Le Bureau est constitué par Pascal Tellier, Président, Philippe Berge, Secrétaire, et Marie-Claude Maradan, Trésorière.

 

 6 - Cotisation annuelle : le montant de la cotisation est maintenu à 15 € pour les membres actifs, avec la possibilité d’être membre bienfaiteur avec une cotisation d’un montant égal ou supérieur à 20 €. Les cotisations sont valables pour les années civiles.

Vous pouvez effectuer le règlement par Helloasso avec le lien : https://www.helloasso.com/associations/gaia-terre-vivante/adhesions/adhesion-a-l-association-gaia-terre-vivante

 

7 - Prix des conférences : le prix habituel de 10 €, réduit à 8 € pour les membres actifs et bienfaiteurs, et 5 € pour les étudiants et demandeurs d’emplois, est maintenu.

 

8 – Finances de l’association : L’équilibre financier est maintenu grâce au bénévolat, aux adhésions, et à la compréhension des conférenciers qui acceptent une rétribution modeste voire nulle, et nous les en remercions vivement.

 

9 - Bulletins d’informations : Nous avons réduit à 120, environ, le nombre des lettres envoyées deux fois par an par La Poste. Nous avons ainsi réduit les frais postaux. Cette réduction des frais postaux sera poursuivie en 2018 et sera de plus en plus limitée aux personnes que nous connaissons directement ou qui sont adhérents.

 

10 – Prix des stages : Le principe d’un règlement modulé est maintenu. Nous continuerons à demander une participation minimum pour l’inscription, afin d’assurer les frais financiers et logistiques d’organisation, et nous laisserons aux participants la possibilité de faire un versement complémentaire à la fin des stages, en fonction de leurs possibilités financières et de l’intérêt qu’ils auront trouvé à la formation reçue.

 

11 – Site internet : Le site est régulièrement modifié et actualisé. La rubrique Agenda comporte trois onglets. En cliquant sur l’onglet qui vous intéresse des informations complémentaires apparaissent. Par ailleurs, pour ceux qui le souhaitent, qui ont perdu ou effacé le courrier qui leur a été envoyé, les courriers sont mis en ligne et peuvent donc être consultés, à la rubrique « Actualités ».

                                                                      ------------------------------

 

II - Voici maintenant le programme des activités de l’Association GTV  pour le premier semestre 2018.

 

1 – Vendredi 09 Mars 2018 à 20 heures, Conférence du Dr Philippe Dransart « Maladies et guérisons ; guérir, oui, mais de quoi ? », au Corum Saint Jean, Rue Gaultier de Biauzat à Clermont-Ferrand. Entrée aux prix habituels.

(Cette conférence, initialement programmée le, 1er décembre dernier, avait été annulée à la dernière minute en raison des intempéries)

Qu’est ce qui est malade en nous ? Notre corps, notre âme, ou le regard que nous portons sur ce qui nous entoure et sur nous-même ? Nous savons qu’il est possible de guérir le corps, et ce par des moyens de plus en plus sophistiqués mais parfois toxiques, sans pour autant guérir nos blessures intérieures. Quand le corps est malade il est légitime de vouloir le guérir. Mais la guérison du corps, quand elle est obtenue, pour combien de temps est-elle là ? Il y a une douleur morale qui s’exprime dans la maladie physique. Et nous avons les moyens de faire taire cette douleur, de la minimiser, de l’occulter. Mais si nous écoutons le message qui appelle au secours, en essayant de l’entendre, de le comprendre, nous nous donnons une chance que notre santé ne soit pas seulement celle du corps mais celle de la totalité de notre être.

Rappelons que le Dr Dransart est médecin praticien homéopathe et phytothérapeute à Grenoble. Il a écrit plusieurs livres aux Editons du Mercure Dauphinois, dont « La maladie cherche à me guérir », en deux tomes, « Renaitre à la vie pour guérir d’un cancer », « Sept questions sur le chemin de la guérison », et  « Comprendre, accepter, ….. guérir ».

La conférence sera suivie d’un stage le samedi 10 mars, à Beaumont.L’accent sera mis sur l’aspect pratique de la méthode utilisée par le Dr Dransart. Ce stage est ouvert à tous les membres de l’Association qui le souhaitent et plus particulièrement à ceux qui ont déjà participé à un des stages précédents animés par lui. Les participants pourront évoquer une difficulté particulière, d’ordre personnel, ou professionnel pour les thérapeutes. (bulletin d’inscription ci-dessous)

 

2 – Vendredi 27 avril 2018, à 20 h 00, conférence d’Anthony Fardet « Mangeons vrai ! Halte aux aliments ultra-transformés », au Corum Saint Jean, Rue Gaultier de Biauzat à Clermont-Ferrand. Entrée aux tarifs habituels. 

Depuis une trentaine d’année des maladies chroniques, comme le diabète et l’obésité, sont en augmentation constante dans les pays industrialisés. Les occidentaux sont de plus en plus malades. Or précisément c’est depuis une trentaine d’années qu’est apparu le secteur économique de la grande distribution. Les aliments qui sont en vente dans cette filière, dans les super et hyper marchés, sont très différents de ceux des marchés traditionnels car ils sont traités industriellement. L’adjonction de sucres, de sels, et de gras, depuis les années 70-80 a complètement modifié l’offre alimentaire et créé une dépendance. Les sodas ont fait leur apparition ainsi que les barres de céréales énergétiques. Le lien de cause à effet entre ce qu’on peut appeler la malbouffe et les maladies chroniques est de plus en plus reconnu. En 2009, un chercheur de Sao Paulo en épidémiologie pour la nutrition et la santé, Carlos Monteiro, a introduit la notion de produits ultra-transformés, avec la classification NOVA. On peut distinguer ainsi trois sortes d’aliments : pas ou peu transformés (légumes vapeur, fruits frais), normalement transformés (potage et confiture maison), et ultra-transformés (soupe déshydratée, céréales « pour enfants », jus de fruit reconstitué).

Anthony Fardet, Ingénieur agronome, chercheur en alimentation préventive et holistique à Clermont-Fd-Theix, dit qu’il faut parler de produits, et plus d’aliments, pour la troisième catégorie. Pour lui, les produits ultra transformés apportent des calories « vides ». Ce sont des produits à bas prix, qui ressemblent à des aliments, qui ont le goût d’aliments, mais qui n’en sont pas. A tel point qu’on peut donc parler de faux aliments. L’ultra transformation, notamment avec le cracking, destructure l’aliment d’origine et lui fait perdre ses qualités nutritionnelles. Le traitement industriel nécessite l’adjonction d’une kyrielle d’additifs et d’agents chimiques qui rendent finalement les produits ultra transformés nocifs pour la santé.

L’ultra transformation est le résultat d’une approche analytique réductionniste de l’alimentation, et non pas d’une approche holistique globale. La science montre qu’une alimentation riche en produits végétaux peu transformés et variés est protectrice: on peut le voir avec les régimes Okinawa et Méditerranéen. Il est donc nécessaire et urgent de revenir aux fondamentaux, en identifiant les produits ultra transformés, en les évitant et en mangeant vrai. Le conférencier présentera trois règles d’or d’une alimentation saine et holistique, pour une composition des repas qui favorise l’agriculture dite biologique, éthique et durable. La limitation de la consommation de viande en fait partie. Le conférencier indiquera aussi comment la texture d’un aliment a un effet matriciel et influe sur ses qualités nutritives.

Anthony Fardeta publié récemment un livre : « Halte aux aliments transformés ! Mangeons vrai », qui a donné le titre de la conférence, aux Editions Thierry Souccar.

 

3 - Vendredi 01er Juin 2018, à 20 h 00, conférence : « Alimentation, digestion, microbiote, et santé (suite)» par le Dr Sami Bou Antoun, à la salle de la Galipote, au Centre Associatif Beaumontois (CAB), Rue René Brut, à Beaumont. (Entrée aux prix habituels)

L'alimentation est de plus en plus reconnue pour son influence sur la santé. L’alimentation agit sur la santé en agissant sur les bactéries intestinales et sur la digestion qui en dépend.L'écosystème de la flore intestinale, appelé microbiote, est constitué de mille milliards de bactéries. Il joue un rôle immense dans la vie de notre organisme et notre santé.

L’alimentation, constituée maintenant d’aliments plus ou moins transformés, joue un rôle majeur dans la composition et l'activité de ces populations mirobiennes complexes, en la modulant. Les nouveaux modes de vie que nous avons adoptés, le changement dans les apports caloriques tant en quantité qu'en qualité, l'addiction sournoise aux sucres, la phytochimie avec son cortège d’engrais et de pesticides, sont autant de facteurs qui influencent le microbiote, le perturbent, et dans certains cas le détruisent. Et une digestion perturbée avec un microbiote perturbé amène à une santé perturbée. Toute notre immunité et notre façon de nous défendre face aux multiples agressions, avec ces changements, s'en trouve atteinte. Nous sommes devenus plus vulnérables et plus dépendants aux médicaments. Car nous sommes en grande partie ce que nous ingérons, au sens propre comme au sens figuré !  

Comment rétablir notre flore bénéfique et par conséquent trouver ou retrouver une meilleure digestion et une meilleure santé ? Que faire en cas d’intestin irritable, de ventre ballonné, douloureux ? Le conférencier donnera des indications sur les actions possibles, comme le choix des aliments, la façon de les cuisiner, pour entretenir et nourrir notre microbiote, faciliter la digestion et nous garder en bonne santé. L’utilisation des pré-biotiques et pro-biotiques, l’évitement des antibiotiques, sont également des moyens efficaces auxquels nous pouvons recourir.

Le Dr Sami Bou-Antoun, d’origine libanaise, a fait ses études de médecine en France. Il est parti ensuite aux USA, à Boston, où il a été diplômé en Immunologie. Il est Professeur à l’Université de Lyon-3. A l’occasion d’un voyage à Madagascar en 1996, il découvre les plantes médicinales et leur pouvoir curatif. Sa prise de conscience et  la conviction qui en découle, concernant les dégâts des antibiotiques l’amène alors à travailler sur le microbiote, intestinal et vaginal, auquel il se consacre depuis dix ans. Il a créé un Laboratoire à Lyon pour commercialiser ses produits qui soignent de façon naturelle avec des souches sélectionnées de bactéries. Il présentera les produits de son Laboratoire. Ceux-ci seront disponibles lors de la conférence.

En raison du succès de ses précédentes conférences nous l’avons invité pour la troisième fois pour nous parler de ce sujet brulant de l’alimentation et de ce qui est impliqué avec elle.

 

III - Enfin nous vous rappelons l’atelier de Shen Zhen Gong, animé par Elisabeth Tellier. Les séances ont lieu tous les mardis, sauf périodes de congés, le matin de 09 h 30 à 11 h, et le soir de 19 h à 20 h 30, à Beaumont, au siège social, 8, Avenue du Maréchal Leclerc (1er étage).

Le Sheng Zhen Gong, accessible à tous, nous conduit à fortifier, assouplir, et détendre le corps, le cœur, et l’esprit. C’est un ensemble de formes dynamiques et statiques qui éveillent l’élan de Vie. Cette pratique nous permet de retrouver notre état naturel joyeux et bienveillant, ainsi qu’un profond sentiment de paix et de confiance. Une pratique régulière amène le corps à se détendre, les émotions et le mental à s’adoucir, peu à peu. Nous pouvons ressentir la force vitale du qi nous habiter, et nous relier à ce qui nous entoure.Nous développons plus de compassion envers nous-même, les autres, et la nature. Nous sortons de nos fermetures, de nos crispations, pour nous ouvrir à la réalité.

Le Shen Zhen Gong a été introduit en France par un Enseignant chinois Maitre Li. Celui-ci a formé des enseignants dans le monde entier, et en particulier en France. Elisabeth a été certifiée en 2015, après quatre ans de formation.

Contact d’Elisabeth pour inscriptions et renseignementsTél. : N° 06 71 65 88 01 - Email : elisabeth.tellier@gmail.com .

 

Amicalement,

                                    Pascal Tellier (Tel. : 06 73 08 73 20)

  -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Bulletin d’adhésion – Année 2018 –

et d'inscription aux activités du premier semestre 2018

(à découper ou recopier)

 

Mr, Mme, Melle, Prénom :…....................................  Nom :……..................................................

 

Demeurant :…..............................................................................................................................

 

Code postal : ….............................................. Ville : …..............................................................

 

Adresse électronique :…............................................................................................................

 

Tel : (facultatif) …………………………………………………………………….

 

I°/---------- souhaite adhérer à l’Association Gaïa Terre Vivante (année 2018), en tant que membre :   ------ actif : 15 €    /    ------ bienfaiteur : 20 € ou plus.............€

  Rappel : l’adhésion est obligatoire pour participer aux activités de l’Association.

                              Ci-joint le règlement de la cotisation annuelle.

Ou bien règlement par Helloasso avec le lien : https://www.helloasso.com/associations/gaia-terre-vivante/adhesions/adhesion-a-l-association-gaia-terre-vivante

II°/ ------- s’inscrit au stage animé par le Dr Philippe Dransart, à Beaumont le samedi 10 mars 2018.Horaires indicatifs : 09 h 30 à 12 h 30 et 14 h 30 à 17 h 30.

Déjeuner : pique-nique sur place, ou facultativement, à la Cafétéria des Salins.

Ci-joint le règlement de 25 euros d’accès au stage, pour les frais logistiques.

Un règlement complémentaire facultatif sera demandé en fin de stage.

                   ATTENTION : Le nombre de participants au stage est limité à vingt.

             Rappel : Un règlement complémentaire facultatif sera demandé en fin de stage.

Une confirmation d’inscription avec des précisions techniques sera envoyée à réception des bulletins d’inscriptions et des règlements. Reçu d’inscription donné sur demande.

 

             Le :   ………………………………………………..          Signature :

 

Bulletin et chèque de règlement à envoyer à :          Association Gaïa Terre Vivante,   

                                                                       8, Avenue du Maréchal Leclerc   -  63110  -  BEAUMONT

 

 

 

 

                                                    

 

 

 

 

 

 


Notice: Undefined property: PageController::$page in /var/www/gaia-terre-vivante/application/modules/frontend/controllers/PageController.php on line 12